Votez avec votre temps

Réforme des pension

Le Gouvernement fédéral doit profiter de l’occasion pour revoir fondamentalement sa copie

Photo (c) Reporters/D.Gys

Le Gouvernement fédéral a pris ce dimanche la décision de revenir sur différentes options en matière de pension et de rouvrir la concertation avec les partenaires sociaux. C’est la confirmation du caractère précipité et déséquilibré – dénoncé par ECOLO - de la réforme des pensions adoptée au mois de décembre.

En savoir plus

URL de partage :

Par Georges Gilkinet
Publié le 6 février 2012

+ -
Niveau 3

Le Gouvernement fédéral a pris ce dimanche la décision de revenir sur différentes options en matière de pension et de rouvrir la concertation avec les partenaires sociaux. C’est la confirmation du caractère précipité et déséquilibré – dénoncé par ECOLO - de la réforme des pensions adoptée au mois de décembre par la nouvelle majorité fédérale et un premier résultat de la mobilisation citoyenne qui y a fait suite. ECOLO prend acte avec intérêt de cette ouverture qui doit se traduire en décisions concrètes au bénéfice des pensionnés d’aujourd’hui et de demain.

+ -
Niveau 4

Pour ECOLO, le gouvernement doit cependant profiter de cette occasion pour corriger fondamentalement sa copie en matière de pension. Il s’agit de mieux prendre en compte la spécificité des carrières et des parcours professionnels des un(e)s et des autres. Travailler plus longtemps ne se décrète pas, mais doit seulement être réalisable, notamment eu égard à la pénibilité de certaines carrières ou de la réalité de l’emploi des plus âgés, le plus souvent laissés sur le côté par les employeurs. De même, il convient d’assurer à chacune et chacun un niveau de vie décent, ce qui est de moins en moins le cas.

Dans ce cadre, nos priorités sont les suivantes. Du fait de leur non-liaison au bien-être durant de nombreuses années, trop de pensions ne permettent plus à leurs bénéficiaires, notamment aux femmes, d’échapper à la précarité. ECOLO appelle à ce titre à un relèvement substantiel de la pension minimale, jusqu’à 1.150 euros. Par ailleurs, de façon à permettre une meilleure combinaison entre la vie professionnelle et la vie familiale, mais également afin de mieux partager le temps de travail, ECOLO souhaite que le gouvernement revienne sur ses décisions de restreindre l’accès au crédit-temps et aux interruptions de carrière et de ne plus assimiler certaines périodes dans le calcul de la pension légale. En outre, la possibilité d’adapter les postes de travail, d’alléger progressivement les fins de carrière et la mise en place d’un tutorat de travailleurs jeunes par des travailleurs âgés, notamment dans le cadre du plan tandem, doivent davantage être encouragées. Enfin, les possibilités d’un départ à la pension anticipée doivent être modulées pour les fonctions les plus exposées, notamment pour le personnel des services incendie et les enseignants.

A contrario, ECOLO est particulièrement inquiet quant aux mesures annoncées par le Gouvernement en faveur du développement du 2ème pilier de pension. Ce système de pension n’est pas le plus équitable ni le plus sécurisant et coûte particulièrement cher aux finances publiques. Favoriser son développement tout en négligeant de fixer des règles plus strictes quant aux placements effectués ou de se doter des moyens suffisants pour renforcer la pension légale constituerait une fuite en avant inacceptable.

Cette réouverture des négociations en matière de pension constitue une fenêtre d’opportunité dont le Gouvernement fédéral doit se saisir pour mettre fin à l’incertitude permanente qui règne, depuis son avènement, quant à l’avenir de ce pilier essentiel de notre sécurité sociale et de la solidarité interpersonnelle qu’est notre système de pension. ECOLO sera attentif à ce qu’elle soit utilisée à bon escient.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Georges Gilkinet

Georges Gilkinet

Député fédéral
En savoir plus
+ -
Niveau 6
avril
18
2014

Etude du Conseil Central de l’Economie sur l’effet la dégressivité des allocations

Une nouvelle preuve de l’urgence de corriger une réforme injuste et inefficace !

Une étude met en évidence le lien entre les mesures prises par le Gouvernement fédéral concernant le chômage et risque de pauvreté. Pour Ecolo, il faut abroger ces mesures qui pénalisent les victimes (...)

Lire la suite
mars
28
2014

Mesures anti chômeurs

La majorité fédérale donne carte blanche au Gouvernement pour exclure les chômeurs

Plutôt que l'exclusion, c'est de mesure d'inclusion et de solidarité dont notre société a besoin. Les écologistes continueront de les défendre et de les revendiquer.

Lire la suite
Haut de page

Chargement