#FossilFree2016

Désinvestir des énergies fossiles

En savoir plus

URL de partage :

Par Patrick Dupriez, Evelyne Huytebroeck, Arnaud Pinxteren, Philippe Henry, Georges Gilkinet
Publié le 14 novembre 2016

+ -
Niveau 3

Après l’Accord de Paris, la COP 22 qui se tient à Marrakech du 7 au 18 novembre est une étape décisive puisqu’elle a comme objectif de concrétiser cet accord. Marrakech ne sera que le début d’un long processus mais cette COP doit lancer la voie d’une mise en œuvre rapide des politique de lutte contre le déréglementent climatique et le relèvement des ambitions à court terme.

+ -
Niveau 4

Pour ECOLO, une société « zéro carbone » doit être l’objectif. Il faut désinvestir massivement des énergies fossiles et cela pour trois raisons :

  • Protéger la planète et les générations futures car ce secteur est en effet la principale source d’émissions de gaz à effet de serre, responsables de l’augmentation brutale de la température moyenne de la planète.
  • Réduire la dépendance de nos économies aux énergies fossiles - Environ 2/3 des réserves des combustibles fossiles qui sont actés ne pour pourront pas être consommées si on respecte l’Accord de Paris. Les sociétés du secteur fossile sont très fortement surévaluées (on l’évalue en Europe à 1,2 milliers de milliards d’euros d’actifs délaissés). C’est ce qu’on appelle « la bulle du carbone ».
  • Lutter pour plus de transparence. En effet, les actions des secteurs liés aux énergies fossiles sont principalement achetées et détenues dans des produits financiers souvent non transparents. Savez-vous à quoi sert l’argent qui est sur vos compte épargne ? De nombreuses institutions ne sont pas encore conscientes de l’impact de leurs investissements. En consultant le site http://bankwijzer.be/fr, nous voyons que les grandes banques belges ont malheureusement fort investi dans les énergies fossiles.

Cette idée du désinvestissement est née il n’y a quelques années d’un petit groupe de citoyens et s’est propagée partout dans le monde. De Seattle à Orebro (Suède) ou Munster, des villes désinvestissent des énergies fossiles. Nous voulons rejoindre ce mouvement et l’amplifier.

Aujourd’hui, ce sont aussi des compagnies d’assurances, des entreprises, des universités, des associations professionnelles, des institutions financières et politiques mais aussi des citoyens qui désengagent leurs finances des combustibles fossiles. Chacun est un acteur du désinvestissement, un acteur de changement, un consommateur éclairé.

Nous invitons des lors tous les consommateurs-citoyens à agir et à s’adresser au siège de leur banque pour faire part de leur inquiétude.

Mais au-delà de cette action, nous voulons convaincre toutes les institutions financières d’investir dans des actifs durables car aller vers un financement durable (énergies renouvelables, efficacité énergétique…) c’est, d’une part, investir dans un secteur en croissance et donc rentable et, d’autre part, dans un outil puissant pour aller vers une planète plus viable pour les générations futures. Chacun(e) peut agir et désinvestir des énergies fossiles.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Patrick Dupriez

Patrick Dupriez

Co-président d'ECOLO
Ingénieur agronome de formation, j’ai très jeune rejoint les rangs d’Ecolo.
En juin 2009, j’ai été élu député régional. Je me suis d’emblée passionné pour les questions liées à l’agriculture, la nature, les travaux publics, l’enfance, la santé et les relations internationales. En mars 2012 j’ai été désigné à la présidence du Parlement Wallon. Depuis mars 2015 je suis co-président d’Ecolo avec Zakia Khattabi.
En savoir plus
Evelyne Huytebroeck

Evelyne Huytebroeck

Députée bruxelloise
Bienvenue sur ma page personnelle !
En savoir plus
Arnaud Pinxteren

Arnaud Pinxteren

Député bruxellois
En savoir plus
Philippe Henry

Philippe Henry

Député wallon, député à la fédération Wallonie-Bruxelles, Sénateur
En savoir plus
Georges Gilkinet

Georges Gilkinet

Député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement