SNCB

Ecolo espère que l’arrivée de Sophie Dutordoir à la direction de la SNCB annonce de meilleures années pour les utilisateurs du rail

(c) Reporters

La nouvelle est enfin tombée et nous connaissons désormais la nouvelle direction de la SNCB. Ecolo-Groen se réjouit que le choix se soit porté sur Sophie Dutordoir, notamment au vu de tous les défis qui sont à relever. « Le processus a été très long, il était temps qu’il aboutisse ! » commente le député fédéral Ecolo Marcel Cheron. « Nous sommes heureux que le Gouvernement ait respecté l’ordre des candidats proposé par les chasseurs de tête et que ce soient les compétences qui aient primé. L’essentiel est maintenant que les voyageurs soient remis au centre de ses préoccupations et que la SNCB remplisse correctement sa mission. »

En savoir plus

URL de partage :

Par Marcel Cheron
Publié le 16 décembre 2016

+ -
Niveau 3

Les défis que doit relever la SCNB sont en effet très nombreux et les Verts attendent des contrats de gestion ambitieux, qui amélioreront le quotidien des utilisateurs actuels et en attireront de nouveaux. Or, le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) est, d’une part, peu ambitieux. Il engage en effet peu de moyens et s’organise dans un contexte budgétaire plus que tendu. D’autre part, le plan de transport doit être finalisé dans les plus brefs délais, en continuant la concertation avec les sociétés régionales de transport.

Les écologistes plaident également pour que la gouvernance de la SNCB soit améliorée et, surtout, que la nouvelle direction lance une nouvelle dynamique de concertation avec Infrabel. Le dialogue social avec les travailleurs doit par ailleurs être renoué durablement.

« La SCNB doit urgemment remettre les gens au centre de ses préoccupations, qu’il s’agisse de ses collaborateurs ou de ses utilisateurs. La situation de ces derniers doit être améliorée, notamment par des efforts sur la ponctualité des trains. Face à des embouteillages de plus en plus nombreux, et à des pics de pollution de plus en plus fréquents, nous avons besoin d’un ’modal shift’. Nous espérons que la nouvelle direction se montrera à la hauteur de tous ces défis, » conclut Marcel Cheron.

+ -
Niveau 4

Un dossier suivi par

Marcel Cheron

Marcel Cheron

Député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement