Transparence

Ecolo-Groen appelle à la création d’un registre de transparence des achats militaires pour éviter un nouveau scandale Agusta-Dassault

Photo (CC) Flickr

Des auditions sur la proposition loi Ecolo-Groen pour créer un registre de transparence auront lieu aujourd’hui à la Chambre. Ce projet de loi, porté par les députés fédéraux Benoit Hellings (Ecolo) et Wouter De Vriendt (Groen) vise à sortir de l’ombre le travail de lobbying qui entoure d’importants achats militaires futurs.

En savoir plus

URL de partage :

Par Benoit Hellings
Publié le 7 décembre 2016

+ -
Niveau 3

« Par le passé, notre pays s’est montré vulnérable au lobbying et à l’influence de l’industrie militaire. Pensez à l’affaire Agusta-Dassault dans les années nonante. Des affaires plus récentes encore ont fait naître un besoin de plus en plus grand de transparence chez les citoyens, et cette initiative politique répond à ce besoin, » commente le député fédéral Ecolo Benoit Hellings. Ecolo-Groen espère que les députés de la majorité fédérale reconnaîtront l’importance de la transparence et finiront par soutenir la proposition.

+ -
Niveau 4

Alors que de nouveaux achats aux impacts budgétaires très lourds sont prévus par la Défense, entre autres le remplacement des F-16, auquel Ecolo-Groen s’oppose toujours, les députés écologistes veulent absolument éviter une affaire Agusta-bis. « Nous voulons que tous les Ministres, les parlementaires, les collaborateurs et tous les fonctionnaires concernés des administrations impliquées dans les achats militaires de plus d’un demi-million d’euros, s’engagent à enregistrer leurs contacts avec les lobbyistes. Chaque appel téléphonique, chaque cadeau d’entreprise, chaque invitation, chaque e-mail devrait être mentionné dans les cinq jours ouvrables dans un registre de transparence. »

Pour cette proposition de loi, les Verts se sont inspirés des méthodes déjà pratiquées aux Etats-Unis, au Canada, au Parlement Européen et en Ecosse. « Il serait naïf de ne rien faire. Plusieurs sociétés rivalisent actuellement pour remporter le contrat du siècle du remplacement des F-16. Elles sont actuellement à l’œuvre. C’est dans ce cadre que notre proposition contribuera à démontrer l’objectivité de la décision finale d’achat. C’est une question de bonne gouvernance. Il est normal que les citoyens sachent comment l’argent public est dépensé, » conclut Benoit Hellings.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Benoit Hellings

Benoit Hellings

Député fédéral
Benoit Hellings est né à Oupeye le 7 juillet 1978.
36 ans | Deputé fédéral élu dans la circonscription de Bruxelles | Cycliste quotidien | Ancien Président du Port de Bruxelles | Ancien Sénateur | Ecologeek
En savoir plus
Haut de page

Chargement