Conclave budgétaire

L’index n’est pas un produit de luxe

Avec le conclave budgétaire, revient le temps des propositions imbuvables, hier la piste de nouvelles coupes dans les soins de santé, aujourd’hui, le mise sur la table par la N-VA d’un nouveau saut d’index. Pour les Verts, c’est No passaran !

En savoir plus

URL de partage :

Par Georges Gilkinet
Publié le 29 septembre 2016

+ -
Niveau 3

« Voici la énième provocation de ce gouvernement. Le jour même où des milliers de personnes, de travailleurs, d’allocataires sont dans la rue pour réclamer des choix politiques plus justes, les membres de la majorité proposent une nouvelle fois de faire payer les conséquences de leurs mauvais choix budgétaires aux plus fragiles et aux familles. Pour ce qui nous concerne, c’est très clair, il n’en est pas question. Nos concitoyens ont déjà suffisamment payé ! », s’exclame Georges Gilkinet, député fédéral Ecolo.

Pour Ecolo, cette majorité confirme le peu de respect qu’elle porte aux citoyens en considérant l’index comme un produit de luxe. Ce dernier est en effet un mécanisme d’adaptation des salaires et des allocations à l’évolution du coût de la vie, un mécanisme de protection des citoyens et un stabilisateur économique indispensable. « Oser envisager y toucher une seconde fois, c’est prendre le risque de déstabiliser encore davantage les bases de notre état social et de conduire au chaos social et économique », poursuit Georges Gilkinet.

« Notre pays est plus que jamais pris en tenaille par la N-VA, avec la complicité silencieuse du MR. D’un côté, le Ministre des Finances échoue à percevoir correctement l’impôt, à réformer de façon équilibrée et à lutter contre la grande fraude fiscale. Et de l’autre, ses représentants plaident pour de nouvelles coupes dans la sécurité sociale, pour tenter d’équilibrer les budgets. En plus d’être insupportable, c’est totalement injuste. Qu’attendent donc les autres partis du gouvernement et le Premier Ministre pour dire stop ? », conclut Georges Gilkinet.

+ -
Niveau 4

Un dossier suivi par

Georges Gilkinet

Georges Gilkinet

Député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement