Lutte contre le dumping social

Le Gouvernement fédéral doit garantir l’indépendance et la force de frappe de l’inspection sociale

Photo (CC) Flickr

L’inspection sociale joue un rôle essentiel dans la lutte contre le dumping social et la traite des être humains. Et l’inquiétude de ses représentants est aussi grande que légitime face aux projets de réforme du Secrétaire d’État à la Lutte contre la fraude sociale De Backer. Ecolo partage totalement leurs préoccupations et appelle le Gouvernement à garantir tant leur indépendance que leur moyens. Le député fédéral Ecolo Georges Gilkinet avait d’ailleurs interpellé à ce propos le Secrétaire d’État jeudi dernier en séance plénière de la Chambre. « Il est particulièrement surprenant que les services concernés n’aient aucunement été associés au projet de réforme qui est en cours. Les réponse de Philippe De Backer à mes questions ce jeudi étaient terriblement floues. Et il semble qu’il n’a pas été beaucoup plus explicite sur ses intentions lors de sa rencontre avec les représentants de l’Inspection sociale, ce matin », explique Georges Gilkinet, député fédéral Ecolo.

En savoir plus

URL de partage :

Par Georges Gilkinet
Publié le 26 septembre 2016

+ -
Niveau 3

Le phénomène du dumping social est particulièrement inquiétant et coûte des milliers d’emplois à nos entreprises, notamment dans le secteur de la construction et du transport. Pour les écologistes, une révision de la Directive sur le Détachement des travailleurs est nécessaire pour garantir des conditions salariales équivalentes à travail égal. Mais en attendant, il est essentiel de garantir la capacité de contrôle sur le terrain face à des phénomènes de plus en plus fréquents d’exploitation des travailleurs et de concurrence déloyale à l’égard des entreprises qui respectent leurs obligations sociales.

+ -
Niveau 4

« Avec son projet de réforme de l’inspection sociale, le Gouvernement fédéral fait l’unanimité contre lui. Même les juges du travail ont dénoncé le risque d’une diminution de l’efficacité des contrôles de terrain. Nous voulons des engagements pour que cette réforme soit mieux concertée. Elle doit permettre une amélioration de la force de frappe des services de l’Inspection plutôt que son affaiblissement, qui résulterait en une dispersion de ses membres ou de leur mise sous tutelle », ajoute Georges Gilkinet.

Le groupe Ecolo-Groen a d’ores et déjà prévu de réinterroger le Secrétaire d’État sur l’évolution du dossier et réclamé l’organisation d’auditions en Commission des Affaires sociales à son sujet. « Le Secrétaire d’État De Backer doit apporter des garanties quant à l’efficacité future des contrôles. Nous ne doutons pas que des contacts avec la réalité du terrain permettra de le remettre sur le droit chemin. Ce n’est certainement pas le moment de démembrer les outils qui permettent de lutter contre le dumping social ! », conclut Georges Gilkinet.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Georges Gilkinet

Georges Gilkinet

Député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement