Manifestation

Manifestation du non-marchand : ce qui ne se vend pas a aussi de la valeur !

Les élu(e)s et militant(e)s écologistes seront en ce jour de début de printemps dans les rues de Bruxelles aux côtés des travailleuses et travailleurs du secteur non-marchand. Ceux-ci rencontrent par leur travail des besoins sociaux essentiels dans les soins de santé, l’accueil des enfants et des aînés, la culture, l’éducation permanente ou la jeunesse. Ecolo soutient leur demande de nouveaux moyens pour améliorer leur qualité de travail et le service à la population.

En savoir plus

URL de partage :

Par Patrick Dupriez, Zakia Khattabi, Georges Gilkinet, Muriel Gerkens, Matthieu Daele, Alain Maron, Barbara Trachte
Publié le 21 mars 2017

+ -
Niveau 3

« La politique d’austérité menée par le Gouvernement fédéral touche de façon frontale les plus fragiles, enfants, aîné(e)s, femmes, travailleurs à temps partiel, mais aussi toutes celles et ceux qui s’en occupent et tentent d’améliorer leur quotidien. On ne peut pas presser le citron à l’infini et espérer qu’il puisse encore donner du jus. Le cri d’alarme d’aujourd’hui est celui de travailleuses et de travailleurs qui méritent d’être entendus », expliquent Zakia Khattabi et Patrick Dupriez, Coprésidents d’ECOLO.

+ -
Niveau 4

Les économies du Gouvernement et les mesures qu’il a décidées depuis le début de la législature impactent très lourdement des milliers de travailleurs et les dizaines de milliers de personnes qui bénéficient de leur service, ne serait-ce que par la non-indexation des subventions, la disparition du crédit-temps ou les mesures prises en matière de soins de santé. Pour Ecolo, il est plus que temps de mettre un terme à cette spirale infernale et d’accorder au secteur non-marchand les moyens qu’il mérite.

« Et au-delà des moyens au secteur, c’est sur les conditions de travail qu’il faut agir. Consacrer sa carrière professionnelle au service des autres, c’est gratifiant, mais aussi épuisant, d’une point de vue physique ou mental. Cela justifie des mesures spécifiques pour alléger la fin de carrière, comme le Plan Tandem, mis en place sous l’impulsion d’Ecolo dans les années 2000, pour permettre aux travailleurs âgés de lever le pied, grâce au crédit-temps, et de céder, petit à petit, la place à des travailleurs plus jeunes qui bénéficieraient de leur tutorat. Ecolo plaide également pour la mise en place d’une semaine de quatre jours. Il faut mettre l’innovation sociale au service de ces travailleurs, qui le méritent largement, plutôt que leur faire subir une austérité qui ne mène que dans une impasse économique et sociale », concluent les Coprésidents d’ECOLO.

Voir toutes les photos

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Patrick Dupriez

Patrick Dupriez

Co-président d'ECOLO
En savoir plus
Zakia Khattabi

Zakia Khattabi

Co-présidente d'ECOLO
En savoir plus
Georges Gilkinet

Georges Gilkinet

Député fédéral
En savoir plus
Muriel Gerkens

Muriel Gerkens

Députée fédérale
Je vous invite à visiter mon nouveau site internet www.gerkensmuriel.be
En savoir plus
Matthieu Daele

Matthieu Daele

Député wallon et député au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles
En savoir plus
Alain Maron

Alain Maron

Député bruxellois
Mes matières de prédilections sont les politiques de développement urbain, l’urbanisme, la mobilité et l’environnement, les politiques sociales et d’insertion, ainsi que les politiques culturelles.
En savoir plus
Barbara Trachte

Barbara Trachte

Députée bruxelloise et députée au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles
Juriste de formation, je suis députée depuis juin 2009. J’ai une prédilection pour les matières liées à la gouvernance et à la participation citoyenne de la région aux communes, et pour les questions d’enseignement.
Je m’intéresse également aux questions de financement et de fiscalité.
Mon moteur est ma volonté d’être actrice - avec vous ! – de la construction d’un monde plus solidaire et respectueux des humains et de la planète.
En savoir plus
Haut de page

Chargement