Nucléaire

Rapport de la Creg : Ecolo réclame toute la transparence dans le dossier du nucléaire

Photo (C) Reporters

La Ministre Marghem a-t-elle menti, au minimum par omission ? Il semblerait que la réponse à cette question soit positive et que sa responsabilité politique soit engagée. Entendue par les députés ce mardi, elle avait en effet affirmé que le régulateur fédéral, sur base des informations qui lui ont été transmises par Electrabel et EDF, avait proposé, dans son rapport, plusieurs options de revenus et de coûts qu’il faut combiner. Or, ce même rapport conteste clairement cinq postes dans le calcul d’EDF et d’Electrabel, ce qui confirme que les 7,2 millions versés en 2015 à l’État en tant que ’taxe nucléaire Tihange 1’ sont insuffisants. « Pourquoi la Ministre ne s’est-elle pas appuyée sur ce rapport pour contester la somme versée par EDF et Electrabel ? Est-elle à ce point soumise au lobby du nucléaire ? », s’interroge Jean-Marc Nollet, chef du groupe Ecolo-Groen à la Chambre. « Ce Gouvernement ne cesse d’imposer son austérité aux citoyens mais ne réclame pas ce qui lui est dû. C’est incompréhensible et irresponsable ! »

En savoir plus

URL de partage :

Par Jean-Marc Nollet
Publié le 23 septembre 2016

+ -
Niveau 3

La Ministre Marghem indique par ailleurs n’avoir eu connaissance du problème qu’en juin 2016, soit trop tard pour contester la taxe versée. Or, les premiers échanges d’informations sont intervenus en octobre 2015. « Dans un dossier si important, et dans un contexte si serré financièrement, une Ministre fédérale ne peut se montrer aussi légère. Nous souhaitons également clarifier le rôle du Premier Ministre Charles Michel dans ce dossier. Est-il intervenu ? A-t-il validé ce nouveau cadeau à Electrabel ? », poursuit Jean-Marc Nollet.

+ -
Niveau 4

« Nous en avons assez de ce manque de transparence dans le dossier du nucléaire. Nous exigeons que l’ensemble des documents (convention secrète conclue avec Electrabel et EDF, rapport complet de la Creg, notes de l’administration, courriers échangés, etc.) soit accessibles au plus vite », conclut Jean-Marc Nollet.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Jean-Marc Nollet

Jean-Marc Nollet

Député fédéral
Nous sommes arrivés au carrefour de toutes les crises : financière, énergétique, sociale et environnementale. Notre réponse : relancer l’emploi en redéployant notre économie vers le développement durable.
En savoir plus
Haut de page

Chargement