Publifin

Rémunérations Publifin : Ecolo exige la plus grande transparence et le retour à la raison !

Photo (C) Reporters

Nous avons appris dans la presse que des mandats au sein de Publifin (ex Tecteo), ont donné lieu à des rémunérations équivalentes à plus de 500 euros par minute de réunion ! En effet, il s’agit de rémunérations forfaitaires situées entre 1.340 et 2.871 euros brut par mois, qui n’imposent pas de présence réelle aux réunions. De plus, le sens même de ces réunions est questionné au vu de leur plus-value. Ces rémunérations exorbitantes apparaissent d’autant plus scandaleuses qu’il s’agit d’argent issu de la collectivité : en effet, Publifin est 100% public et le financement des comités de secteur est donc payé par les citoyens.
Stéphane Hazée, chef du groupe Ecolo au Parlement de Wallonie interpelle à ce sujet le Ministre de l’Energie et des Pouvoirs Locaux Paul Furlan (PS) ce mercredi 21 décembre en séance plénière.

En savoir plus

URL de partage :

Par Stéphane Hazée
Publié le 21 décembre 2016

+ -
Niveau 3

Les écologistes entendent faire toute la lumière sur cette affaire et demandent la fixation d’une rémunération raisonnable et en lien avec la charge de travail réelle et l’utilité effective des organes. « Toute la transparence doit être faite sur les rémunérations au sein de la nébuleuse Publifin-Nethys, comme nous l’exigeons depuis longtemps. Ce nouveau scandale s’ajoute aux dérives et à la faiblesse du contrôle sur Nethys, dont de nouveaux éléments ont encore été dévoilés il y a quelques jours », commente Stéphane Hazée, chef de groupe au Parlement de Wallonie.

+ -
Niveau 4

Rappelons qu’en juillet 2015, PS et cdH ont décidé de reporter de deux ans l’entrée en vigueur du décret de 2014 permettant précisément de mieux contrôler Publifin. Il s’agissait de lui appliquer les règles déjà en vigueur pour les intercommunales wallonnes, notamment en termes de transparence, de contrôle et de comité de secteur... Ecolo avait dénoncé haut et fort cette nouvelle marche arrière sur le terrain de la gouvernance, en vain. Ecolo appelle aujourd’hui le Gouvernement wallon à un sursaut d’envergure. Ces pratiques d’un autre âge doivent cesser.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Stéphane Hazée

Stéphane Hazée

Député wallon et député au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles
Parce que le climat et l’environnement multiplient les signes d’épuisement, parce que les injustices grandissent et que beaucoup souffrent ou sont exclus
Parce qu’ECOLO propose une réponse cohérente à ces urgences et constitue une alternative crédible contre le fatalisme et le court-termisme, pour un changement de la société pour les gens d’aujourd’hui et pour les générations futures
Parce qu’ECOLO continue à faire de la politique autrement, contre les cumuls, contre les passe-droits, contre les abus, pour la participation et la démocratie, pour une éthique politique au quotidien, de façon collective et dans l’intérêt général
En savoir plus
Haut de page

Chargement