Publifin

Rémunérations Publifin : un amendement d’Ecolo pour faire cesser ces pratiques dès aujourd’hui

Suite aux révélations d’hier établissant que des mandats au sein de Publifin (ex-Tecteo) ont donné lieu à des rémunérations exorbitantes, pouvant aller jusqu’à 500 euros par minute de réunion, les Verts estiment que le Parlement de Wallonie doit, dès aujourd’hui, remettre de l’ordre et appliquer la législation wallonne à Publifin.

En savoir plus

URL de partage :

Par Stéphane Hazée
Publié le 21 décembre 2016

+ -
Niveau 3

En effet, Ecolo rappelle qu’en juillet 2015, PS et cdH ont voté un décret pour reporter de deux ans l’entrée en vigueur de la législation permettant de mieux contrôler les intercommunales interrégionales, comme Publifin, et qui aurait rendu impossibles ces pratiques.

+ -
Niveau 4

Interrogé par Stéphane Hazée, chef du groupe Ecolo au Parlement de Wallonie, le Ministre des Pouvoirs locaux Paul Furlan (PS) promet d’investiguer et annonce que l’assemblée générale de Publifin pourrait mettre fin à « ces pratiques qui ne sont pas compréhensibles ». Il n’a toutefois pu donner aucun engagement contraignant. Ecolo estime que le Parlement doit prendre ses responsabilités et a dès lors déposé aujourd’hui un amendement au décret-programme pour abroger l’article qui a reporté l’application des règles de bonne gouvernance aux intercommunales interrégionales. Ce décret-programme doit être voté aujourd’hui en séance plénière.

« Nous nous étions indignés à l’époque, les informations révélées hier nous prouvent une nouvelle fois le besoin de transparence et de règles de transparence et de gouvernance strictes. Les citoyens ne veulent plus de ces pratiques d’un autre âge, qui abîment la démocratie à chaque fois un peu plus. Le Parlement de Wallonie a aujourd’hui les moyens de poser un acte fort en acceptant l’amendement que nous proposons et dès lors de faire en sorte que les règles de bonne gouvernance s’appliquent aux intercommunales interrégionales. Aucune ne peut se placer au-dessus des lois ou continuer à jouer avec les règles, comme l’a fait Publifin jusqu’ici, » conclut Stéphane Hazée, chef du groupe Ecolo au Parlement de Wallonie.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Stéphane Hazée

Stéphane Hazée

Député wallon et député au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles
Parce que le climat et l’environnement multiplient les signes d’épuisement, parce que les injustices grandissent et que beaucoup souffrent ou sont exclus
Parce qu’ECOLO propose une réponse cohérente à ces urgences et constitue une alternative crédible contre le fatalisme et le court-termisme, pour un changement de la société pour les gens d’aujourd’hui et pour les générations futures
Parce qu’ECOLO continue à faire de la politique autrement, contre les cumuls, contre les passe-droits, contre les abus, pour la participation et la démocratie, pour une éthique politique au quotidien, de façon collective et dans l’intérêt général
En savoir plus
Haut de page

Chargement