Sécurité nucléaire

Un audit interne pointe de graves manquements en matière de cybersécurité des centrales nucléaires belges

Photo (C) Reporters

Ecolo a pu se procurer un audit interne à Electrabel, qui démontre de nombreuses failles en matière de cybersécurité des centrales nucléaires belges. De nombreuses brèches sont identifiées et pas moins de 26 manquements majeurs ont été recensés. « L’ensemble des dossiers nucléaire est entouré de secrets. Cette loi du silence ne sert pas la sécurité des citoyens, » commente Jean-Marc Nollet, chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre. « Des documents ultra-confidentiels circulent, des brèches sont identifiées… des personnes mal intentionnées pourraient se servir de ces informations. Il est urgent qu’Electrabel prenne les mesures qui s’imposent. »

En savoir plus

URL de partage :

Par Jean-Marc Nollet
Publié le 5 octobre 2016

+ -
Niveau 3

Ecolo regrette également que l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) ne soit pas encore intervenue plus fortement. Pour les Verts, ceci s’explique à la fois par le peu de compétences directes dont dispose l’agence en matière de cybersécurité mais également par la confiance aveugle dont fait régulièrement preuve l’AFCN dans les opérateurs du nucléaire, et singulièrement Electrabel. « La Belgique a récemment reçu un 0/100 dans une évaluation mondiale en termes de cybersécurité, plaçant notre pays au niveau du Kazakhstan. J’ai interpellé plusieurs fois le Ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) sur ces questions, pourtant cruciales, mais il persiste à se réfugier derrière une prétendue confidentialité. J’espère que les informations contenues dans cet audit vont enfin le faire sortir de sa torpeur. »

+ -
Niveau 4

En matière de sécurité, et particulièrement de cybersécurité, les écologistes pointent également la problématique de la multiplication du recours à la sous-traitance dans le secteur nucléaire, d’autant que l’AFCN ne maîtrise ni ne contrôle tout ce qui est sous-traité. Pour Ecolo, c’est clair : Electrabel doit revenir à une internalisation d’un service informatique complet et sécurisé, il en va de la sécurité de l’ensemble des citoyens belges. La menace de cyberattaques doit en outre être davantage prise au sérieux et une approche plus proactive et indépendante d’Electrabel est plus que nécessaire.

Ecolo a transmis le rapport au Président de la Commission parlementaire ’sécurité nucléaire’ et lui a demandé d’organiser au plus vite une audition de l’auteur de cet audit, et de l’AFCN pour faire toute la transparence sur les nombreuses failles répétées. « Nous pressons également l’AFCN de réaliser rapidement un audit externe complet, et le présenter au Parlement d’ici la fin de l’année. Enfin, nous invitons le nouveau centre de cybersécurité belge à traiter en priorité le risque nucléaire et à créer des liens avec ceux qui luttent éthiquement contre les dangers de la cybercriminalité. Le nucléaire est beaucoup trop dangereux pour continuer dans cette culture du secret et de la confidentialité. Il est urgent que la sécurité des citoyens priment sur tout le reste, » conclut Jean-Marc Nollet.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Jean-Marc Nollet

Jean-Marc Nollet

Député fédéral
Nous sommes arrivés au carrefour de toutes les crises : financière, énergétique, sociale et environnementale. Notre réponse : relancer l’emploi en redéployant notre économie vers le développement durable.
En savoir plus
Haut de page

Chargement