Tax shelter

Un tax shelter pour toutes les formes de crowdfunding !

Photo Flickr (CC) Rocío Lara

Mymicroinvest, une plateforme belge de crowdfunding, vient de récolter 1,63 millions d’euros via le crowdfunding afin de s’étendre vers l’étranger. Il s’agit du montant le plus élevé jamais atteint en termes de crowdfunding.

En savoir plus

URL de partage :

Par Gilles Vanden Burre
Publié le 21 janvier 2016

+ -
Niveau 3

Pour les députés Gilles Vanden Burre (Ecolo) et Kristof Calvo (Groen), c’est une chance à saisir pour introduire un incitant fiscal (tax shelter) pour toutes formes de crowdfunding. Il introduisent d’ailleurs un projet de loi en ce sens.

+ -
Niveau 4

Un tax shelter existe déjà pour le crowdfunding mais uniquement lorsque le retour sur investissements est financier. Certaines initiatives ne fonctionnent qu’avec des dons, et donc sans retours financiers directs ; d’autres plateformes rétribuent le soutien par un avantage en nature.

« Par exemple, une brasserie qui distribue de la bière à des financiers ou un développeur IT qui permet aux contributeurs d’accéder aux apps les plus récentes… Un tiers des initiatives,souvent les formes de crowdfunding ayant la plus grande valeur sociétale, sont actuellement laissées pour compte. Nous voulons que ça change », commentent Gilles Vanden Burre et Kristof Calvo.

Pour Ecolo-Groen, le gouvernement fédéral doit davantage valoriser le crowdfunding en tant que tremplin pour les nouveaux entrepreneurs. Le crowdfunding est intéressant tant pour les entreprises que pour les investisseurs. Les starters qui voient leur demande de prêt refusée par les banques traditionnelles peuvent recourir à l’alternative du crowdfunding. Pour les investisseurs, il s’agit également d’une bonne alternative, certainement au vu des taux d’intérêt très bas sur les comptes d’épargne.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Gilles Vanden Burre

Gilles Vanden Burre

député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement