Nucléaire

Une garantie d’État pour le nucléaire d’Electrabel : la valse des cadeaux se poursuit !

Photo Flickr (CC) mbeo

« Avec Madame Marghem comme Ministre de l’Energie, c’est Saint-Nicolas toute l’année pour le groupe français Engie », déplore Jean Marc Nollet, chef de groupe ECOLO Groen à la chambre, qui dénonce la garantie offerte par l’État pour assurer nos vieux réacteurs nucléaires.

En savoir plus

URL de partage :

Par Jean-Marc Nollet
Publié le 24 février 2016

+ -
Niveau 3

« Aujourd’hui, alors qu’on parle d’une couverture du risque qui s’élèverait à peine à un pourcent des dommages en cas d’accident majeur, aucun assureur ne veut prendre en charge le risque d’un problème nucléaire, tant nos centrales sont vieilles.

+ -
Niveau 4

Cette incapacité est un signal fort que les assurances renvoient à la société : le risque nucléaire est inassurable », constate Jean-Marc Nollet, qui poursuit « Et que fait le Gouvernement ? Il décide d’assumer le risque lui même, sur le dos des contribuables. Comme les banques en 2008, le secteur est en crise. Et comme les banques, quand tout va mal, il se retourne vers l’état. Et comme pour les banques, in fine, ce sont les familles et les citoyens qui devront payer la facture ! C’est intolérable ».

ECOLO Groen a déjà à maintes reprises dénoncé l’ascendant d’Engie sur notre Gouvernement Fédéral. Madame Marghem vient une nouvelle fois d’en faire la démonstration avec brio. « Je demande instamment aux partis de la majorité d’abandonner cette garantie d’État dont on peut légitimement se demander s’il ne s’agit pas d’une nouvelle aide d’Etat », conclut Jean-Marc Nollet.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Jean-Marc Nollet

Jean-Marc Nollet

Député fédéral
Nous sommes arrivés au carrefour de toutes les crises : financière, énergétique, sociale et environnementale. Notre réponse : relancer l’emploi en redéployant notre économie vers le développement durable.
En savoir plus
Haut de page

Chargement