Armes

Ventes d’armes à l’Arabie saoudite : vers un front PS – N-VA ?

Photo (CC) Wikimedia par Brocker Inaglory

Ecolo et Groen regrettent les propos tenus ce matin sur Bel RTL par le Ministre-Président Paul Magnette, qui justifie la vente d’armes wallonnes à l’Arabie saoudite.

En savoir plus

URL de partage :

Par Benoit Hellings, Hélène Ryckmans
Publié le 4 janvier 2016

+ -
Niveau 3

« Le PS, comme la N-VA, utilisent le seul argument financier pour maintenir des liens économiques forts entre nos entreprises et cet État problématique. Les droits humains sont visiblement secondaires pour cette ’coalition saoudienne’ d’un nouveau genre », estime Benoit Hellings, député fédéral Ecolo. Les Verts rappellent leur demande de suspendre toute exportation d’armes vers l’Arabie saoudite, afin de faire toute la lumière sur les destinations finales de ces armes.

+ -
Niveau 4

Après que la N-VA ait défendu bec et ongles les liens économiques avec l’Arabie saoudite, c’est au tour de Paul Magnette d’adopter la même position, estimant encore aujourd’hui cet État comme… stable ! « L’Arabie saoudite n’est pas un marché anecdotique pour la Wallonie : plus d’un tiers des licences d’exportations d’armes octroyées en 2014 concernaient ce pays. Nous ne savons pas à ce ce jour où atterrissent au final les armes belges livrées dans la région. On sait que plusieurs organisations terroristes en Syrie et en Irak ont fait main basse sur une partie de stocks d’anciennes armes saoudiennes dispersées au gré des alliances et des conquêtes sur le terrain. L’argument du Ministre-Président Magnette qui indique que les livraisons d’armes ne sont destinées qu’à des forces armées ou de police ne nous convainc pas davantage. L’instabilité dans la région réclame la plus grande prudence, surtout depuis que l’armée et la police saoudiennes procèdent à des exécutions massives d’opposants chiites. Ce contexte dramatique oblige la Wallonie à suspendre ses livraisons d’armes vers l’Arabie saoudite », estime Hélène Ryckmans, députée wallonne.

Il y a trois semaines, Ecolo et Groen appelaient en vain à suspendre toutes les relations économiques entre notre pays et l’Arabie saoudite, tant que toute la transparence n’aura pas été faite quant au rôle délétère de ce pays dans les soubresauts actuels au Moyen-Orient. « On savait le Bourgmestre d’Anvers sensible au mirage économique saoudien, basé sur la violation massive des droits humains et la guerre. On constate aujourd’hui que le bourgmestre PS de Charleroi et Ministre-Président wallon est aveuglé par ce même mirage », s’indignent les députés écologistes.

Les députés fédéraux Wouter De Vriendt et Benoit Hellings déposeront à la Chambre dans les prochains jours une résolution visant à revoir de fond en comble les relations entre la Belgique et l’Arabie saoudite.

+ -
Niveau 5

Un dossier suivi par

Benoit Hellings

Benoit Hellings

Député fédéral
Benoit Hellings est né à Oupeye le 7 juillet 1978.
36 ans | Deputé fédéral élu dans la circonscription de Bruxelles | Cycliste quotidien | Ancien Président du Port de Bruxelles | Ancien Sénateur | Ecologeek
En savoir plus
Hélène Ryckmans

Hélène Ryckmans

Députée wallonne, députée à la fédération Wallonie-Bruxelles, Sénatrice
En savoir plus
Haut de page

Chargement