Intervention parlementaire

< Retour à la page précédente

Publié le 09/05/2017
Niveau : Communauté française - Fédé Wall-Bxl
Type : Question orale

Les enfants parqués


Je commencerai par rappeler que notre Parlement a adopté à l’unanimité la résolution sur les «bébés parqués». Généralement, cette expression semble surtout viser les enfants de moins d’un an. Mais la réalité est tout autre, puisque les services pédiatriques se retrouvent souvent avec des enfants et adolescents jusqu’à 12-13 ans, et ce pour une période parfois assez longue, jusqu’à six mois, voire plus. Vous avez créé de nouvelles places d’accueil pour ces enfants dits «parqués» dans les zones jugées prioritaires.

La division de Verviers a été jugée zone non prioritaire, à la suite du rapport relatif aux capacités réservées. La situation y est néanmoins très interpellante. En effet, avant le principe des «capacités réservées», les services agréés de l’arrondissement de Verviers travaillaient avec ceux de Liège. Depuis l’arrêté de programmation, la division de Verviers a perdu des places d’accueil. Depuis 2015, le nombre d’enfants «parqués» à l’hôpital pour soupçon de maltraitance a augmenté, ainsi que la durée de séjour qui peut aller d’un jour à six mois.

La division de Verviers a créé un groupe de travail à ce sujet, composé de responsables d’hôpitaux ainsi que de services agréés de l’Aide à la jeunesse de l’arrondissement. Des solutions originales et peu coûteuses ont émergé de ces réflexions, à savoir: augmenter d’un lit la capacité du centre d’accueil d’urgence de Baelen; agrandir d’un lit la capacité d’un service d’accueil et d’aide éducative; agrandir la capacité d’un service d’aide et d’intervention éducative en créant une équipe mobile pour le week-end uniquement et qui pourrait être contactée pour prendre le relais et intervenir afin de diminuer le traumatisme chez l’enfant. Enfin, un projet de familles d’accueil professionnelles via le service Inter’Maide.

Ce groupe de travail vous a-t-il fait part de ses réflexions et propositions? Comment les avez-vous accueillies? Comptez-vous soutenir financièrement ces diverses propositions? À quelle hauteur? Quelle est l’action du gouvernement à ce sujet?

Haut de page

Chargement