Justice fiscale

Les milliards versés à des paradis fiscaux sont une nouvelle illustration de l’urgence d’agir pour plus de justice fiscale

(CC) Jannoon028 - Freepik.com

Les chiffres révélés ce matin par Le Soir relatifs aux montants colossaux versés en 2016 par des sociétés à des Paradis fiscaux (221 milliards d’euros) sont, pour Ecolo, une nouvelle illustration de l’urgence d’agir pour davantage de justice fiscale. Et un nouveau signe du peu d’intérêt de l’actuelle majorité pour combattre les pratiques indécentes de certains acteurs économiques.

En savoir plus

URL de partage :

Par Georges Gilkinet
Publié le 14 août 2017

+ -
Niveau 3

« Jusqu’à quand le Ministre des Finances et le Gouvernement fédéral vont-ils rester les bras croisés face à ces indications constantes et répétées que notre système fiscal est devenu injuste et inefficace ? », s’interroge Georges Gilkinet, député fédéral Ecolo.

Après les révélations des PanamaPapers et autres leaks, les chiffres relatifs aux déclarations de paiement par des sociétés belges vers des paradis fiscaux sont un nouvel indicateur essentiel. Si une partie de versements réalisés peuvent avoir une justification économique, on peut soupçonner que l’immense majorité d’entre eux n’a pour unique objectif que d’éluder l’impôt. Et cela a pour résultat de priver l’État belge de recettes fiscales importantes, faisant porter l’effort budgétaire sur les épaules des plus fragiles : artisans, PME, salariés ou allocataires sociaux.

« Ces pratiques fiscales agressives enrichissent quelques uns au détriment de la collectivité. Il faut d’urgence mieux les contrôler et sanctionner les comportements illégaux. Et dans un deuxième temps, le Gouvernement fédéral doit mettre en œuvre les dispositions qui les rendront impossibles, comme par exemple via le reporting pays par pays que réclament les Verts de longue date, au plan national et au plan européen. Les bénéfices des entreprises doivent être taxés là où ils sont réalisés, que ce soit en Belgique ou ailleurs, » conclut Georges Gilkinet.

Le député fédéral Ecolo a d’ores et déjà déposé une interpellation au Ministre des Finances lui demandant d’agir à court terme, notamment en renforçant les moyens de contrôle sur ces opérations vers des paradis fiscaux, et à moyen terme, en renforçant la transparence sur les résultats des sociétés multinationales.

+ -
Niveau 4

Un dossier suivi par

Georges Gilkinet

Georges Gilkinet

Député fédéral
En savoir plus
Haut de page

Chargement