Elections 2014 > Programme "École"
Priorité 4 : Piloter le système éducatif et différencier les politiques pour coller aux réalités des écoles et de leurs bassins scolaires

Proposition : Alléger le travail administratif des chefs d’établissements et les soutenir en tant que coordinateurs d’équipes éducatives

En savoir plus

URL de partage :

+ -
Niveau 3

Si l’enseignement en Fédération-Wallonie Bruxelles est parfois présenté comme un paquebot dont il n’est pas aisé de modifier le cap, Ecolo estime plutôt que le système éducatif est une flottille composée d’écoles qui, chacune à leur niveau, peuvent provoquer un changement global. Il est donc urgent de renforcer l’attractivité de cette fonction qui souffre d’une pénurie croissante, en agissant de manière structurelle sur deux leviers : l’allègement des tâches administratives et le soutien de la directrice ou du directeur dans son rôle de coordinateur d’une équipe pédagogique.

+ -
Niveau 4

La réussite du travail en équipe repose en grande partie sur la capacité des chefs d’établissement à assumer leur rôle d’impulsion et de coordination de l’équipe éducative. Or on sait que, dans une école, la direction est régulièrement au four et au moulin. Dans l’enseignement fondamental, l’aide technique reste minime, compte tenu de l’ampleur des tâches administratives. Résultat : les directions d’écoles se retrouvent seules à devoir gérer une équipe pédagogique composée parfois de plusieurs dizaines d’enseignants, là où dans une administration ou une entreprise de taille similaire, elles pourraient compter sur des relais intermédiaires. Ecolo entend donc alléger la tâche administrative des directions d’écoles notamment :
-  En réduisant sensiblement le nombre de circulaires ministérielles qui s’amoncellent sur les bureaux des chefs d’établissements par l’arrêt de l’inflation législative (conséquence d’une hypercentralisation des politiques éducatives) et par un travail d’allègement et de coordination des règlementations et circulaires. En ce sens, la commission de simplification administrative qui rassemble l’administration de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des représentants des directeurs est susceptible, pour Ecolo, de contribuer à l’instauration progressive et continue de bonnes pratiques (cartouches informatives, délais de réponse, fusion de circulaires, moment de l’année, etc.) afin de simplifier et diminuer l’ampleur de cette charge administrative dans le chef des directions d’écoles ;
-  En renforçant l’aide administrative des directions des écoles fondamentales et en poursuivant leur rattrapage barémique ;
-  En aidant les directions dans leur fonction de gestion des établissements notamment via des audits et la mise à disposition d’experts par bassin scolaire permettant de réaliser des économies substantielles notamment par des achats groupés.

En outre, pour soutenir les chefs d’établissement dans leur rôle de coordination d’équipe éducative, Ecolo propose de :
-  Faciliter l’entrée dans la fonction par des stages, une entrée progressive dans le métier et un accompagnement par de collègues chevronnés ;
-  Rompre l’isolement des chefs d’établissement en favorisant les échanges de bonnes pratiques, la coordination et la mise en commun de moyens et de stratégies face à des défis communs. Ces rencontres entre directions d’écoles pourraient se faire en inter-réseau au sein des bassins scolaires, comme cela se fait déjà avec succès en Communauté flamande au sein des « schoolgemeenschappen » ;
-  Soutenir davantage les chefs d’établissement à l’occasion de moments de crise dans leur école ou lorsque ceux-ci ont des difficultés à jouer le rôle de moteur de leur équipe pédagogique ;
-  Renforcer la lettre de mission comme outil d’évaluation et d’accompagnement des directions d’école, face aux objectifs qu’elles se fixent à moyen et long terme. En parallèle, il conviendrait de renforcer l’autonomie des chefs d’établissement et leur capacité à initier des projets pédagogiques innovants ;
-  Renforcer, après évaluation, l’offre de formation initiale et continuée des chefs d’établissement en répondant de manière fine aux besoins diversifiés de ceux-ci (parcours personnel, type d’école et de public scolaire). Ce renforcement devra notamment former davantage les directions d’école dans leur rôle de mise en projet collective de l’équipe éducative (établir un diagnostic, cibler des objectifs, déterminer des priorités, coordonner un travail collectif et les ressources humaines).

+ -
Niveau 5

Autres propositions dans ce domaine

Proposition : Passer du centralisme politique à la responsabilité collective via les bassins scolaires

Ecolo plaide pour un nouveau mode d'action publique dans l'enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles qui favorise la concertation et la coresponsabilité des acteurs pour affronter les défis (...)

Lire la suite

Proposition : Dégager la Fédération Wallonie-Bruxelles de son rôle de pouvoir organisateur et renforcer les synergies entre réseaux d’enseignement officiels

La Fédération Wallonie-Bruxelles ne peut continuer à exercer deux rôles à la fois : celui de régulateur et celui de pouvoir organisateur. Cette situation l'amène à être juge et partie pour toutes les (...)

Lire la suite
Haut de page

Chargement